Sommaire
Trucs et astuces Photoshop



Avertissement
Je n'ai pas la prétention de donner un cours complet d'utilisation de Photoshop, d'autant plus qu'il y a des dizaines de gros ouvrages, sans parler des sites internet et des tutoriaux sur CD Rom, consacrés à ce sujet aussi complexe que l'est ce logiciel.
Ma seule ambition est de donner quelques trucs et astuces simples tels que je les pratique. Photoshop mettant de nombreux outils à disposition, il y a souvent plusieurs voies et moyens pour réaliser une opération; ceux que je décris ne sont pas forcément les meilleurs, ce sont juste ceux que j'utilise. Je suis naturellement preneur de toute autre méthode plus efficace.

J'indique les différentes commandes sur la base de Photoshop sous Windows et en anglais, d'une part parce que ce sont celles que j'utilise, d'autre part parce que ce sont celles qui me semblent les plus universelles, notamment pour les lecteurs utilisant d'autres versions, voire d'autres logiciels.




Le traitement par lots
(Batch processing)

Si vous ne connaissez pas bien les fonctions de scripts ("Actions" en anglais), je vous conseille de lire d'abord
le tutoriel consacré aux scripts.


Vous avez donc créé votre script et j'espère que vous avez constaté à quel point cela se fait simplement (c'est plus facile à faire qu'à décrire et expliquer, rassurez-vous !). C'est déjà bien, mais si vous voulez appliquer les mêmes traitements à toute une série d'images, ça va vous prendre un certain temps... pour ne pas dire un temps certain. C'est là qu'intervient l'une des grandes fonctions de Photoshop, le traitement par lots qui va se faire sur tout un dossier (je n'écris pas ça en gras par hasard, il est important que vous ayez toujours présent à l'esprit le fait que le traitement par lots ne peut se faire que sur tout un dossier - et tant pis si je me répète !).

Vous accédez aux fonctions de traitement par lots par File > Automate > Batch (Fichier > Automatisation > Traitement par lots) - voir la Figure 16 ci-contre.

Vous découvrez alors un grand menu (Figure 17) dont nous allons passer en revue les principales fonctions (les chiffres ci-dessous se rapportent aux chiffres en rouge ajoutés sur différentes zones du menu).
  1. Zone "Play" (Exécuter) : Dans la première case vous choisissez l'ensemble (Set) où se trouve le script et vous sélectionnez le script dans la deuxième case. Comme vous le constatez, on ne peut exécuter qu'un script à la fois, d'où l'intérêt éventuel de concevoir des scripts "complets", comme je l'ai signalé ci-desssus, pour faire en une seule fois beaucoup d'opérations sur un grand nombre d'images.

  2. Zone "Source" : Dans la première case, vous choisirez normalement "Folder" (Dossier); en dessous, cliquez sur le bouton "Choose" (Sélectionner) et recherchez dans l'arborescence le dossier où se trouvent les images à traiter. Le chemin complet s'affiche ensuite à droite du bouton "Choose" - vérifiez qu'il n'y a pas d'erreur.
    Les cases en dessous ne sont pas à négliger : la première (Override Action "Open" Commands - Priorité sur les instructions de script "Ouvrir") annule la commande "Ouvrir" que vous auriez pu inclure dans votre script; je vous conseille de cocher cette case. La deuxième (Include All Subfolders - Inclure tous les sous-dossiers) ne devrait être cochée qu'après vérification que toutes les images contenues dans des sous-dossiers doivent bien être traitées par le script. C'est une option à risques. La troisième case (Suppress Color Profile Warnings - Supprimer les avertissements sur les profils colorimétriques) devrait être cochée si vous n'êtes pas sûrs que toutes vos images ont le même profil colorimétrique.

  3. Zone "Destination" : Même fonctionnement que la zone "Source"; vérifiez bien qu'il n'y a pas d'erreur sur le dossier de destination de vos images ! La case en-dessous (Override Action "Save as" Commands - Priorité sur les instructions de script "Enregistrer sous") vous permet d'annuler les actions d'enregistrement que vous auriez pu inclure dans vos scripts - mais comme vous avez suivi (?) mon conseil à ce sujet, vous n'avez pas besoin de cocher cette case.

  4. Zone "File Naming" (Dénomination de fichier) : Vous verrez qu'un grand nombre de possibilités de dénomination des fichiers, avec des graphies différentes, avec ou sans extension, vous sont offertes; je ne peux pas les détailler toutes ici mais c'est assez clair, d'autant plus que chacun de vos choix est traduit en exemple concret sur la ligne juste au-dessus.
    Cette fonction de dénomination doit être traitée avec le plus grand soin, surtout si vous avez choisi dans la zone précédente d'enregistrer vos images dans le même dossier que celui d'origine; en effet, si vous ne modifiez pas le nom des fichiers (Document name - Nom de document), les images traitées écraseront les images originales et ce n'est peut-être pas ce que vous voulez ! (voir aussi ci-après la figure 18)
Dans l'exemple ci-contre, Photoshop va appliquer le script "150x100", qui se trouve dans "scripts persos", à toutes les images présentes dans le dossier "d:\diaporamas\avenir laminé" et mettra les images traitées dans le dossier "d:\graphics\pshop tutorials" où elles prendront le nom du fichier original, complété par "vignet" et avec les trois lettre d'extension du fichier d'origine.

Simple et puissant, n'est-ce pas ? Laissez maintenant Photoshop travailler pour vous et relaxez-vous, vous l'avez bien mérité !


automate
Figure 16


menu batch
Figure 17
Quelques trucs et conseils...

Tant que vous n'êtes pas familiarisés avec cette fonction puissante de traitement par lots, je vous conseille de faire des essais répétés en travaillant sur des fichiers que vous aurez soigneusement conservés en lieu sûr.

Je conçois bien qu'au bout d'un certain temps il ne soit pas très pratique de mettre les images traitées dans des dossiers distincts des dossiers d'origine car on se retrouve vite avec un foisonnement difficile à gérer. Si vous voulez donc laisser les images traitées dans leurs dossiers d'origine, faites très attention à la dénomination des images.
Je vous conseille, à côté du nom d'origine, d'accoler un nom de votre choix "en clair" (à inscrire sur la deuxième ligne) et de mettre l'extension sur cette deuxième ligne; ainsi, même en cas d'erreur, vos fichiers traités n'auront pas le même nom que les fichiers originaux. Mieux, si vous voulez ensuite faire des tris de fichiers plus facilement, mettez en premier le nom de votre choix - donc sur la première ligne - et faites-le suivre du nom d'origine et de l'extension - donc sur la deuxième ligne. Avec une simple fonction de tri alphabétique, vous pourrez alors repérer les fichiers-images de même type (par exemple vignettes, cadres, etc.). C'est ce qui est illustré sur la Figure 18 ci-contre où le nom du fichier final sera celui d'origine (2ème ligne), précédé de "vignet_" (1ère ligne) et suivi de l'extension d'origine (2ème ligne).
Comme on le voit sur l'illustration, certaines options ont des graphies différentes (tout en minuscules, tout en majuscules, etc.); c'est sous cette forme que le fichier sera enregistré. Si, par exemple, vous destinez vos images à un site personnel, méfiez-vous des majuscules qui ne sont pas toujours bien gérées par les serveurs, et préférez donc les noms de fichiers et d'extensions tout en minuscules.



automate
Figure 18

Vous avez certainement relevé que l'on ne peut pas sauvegarder le traitement par lots (mais vous retrouvez la dernière configuration) et, comme je l'ai dit au début, on ne peut exécuter qu'un script à la fois; aussi est-il important que vos scripts soient bien conçus afin de faire le maximum d'opérations en un seul traitement par lots, le gain de temps peut être notable et vous l'aprécierez.

N'oubliez pas que vous pouvez aussi "chaîner" des scripts différents. Il suffit de créer un script qui lance l'un après l'autre les scripts de votre choix (d'où, encore une fois, l'intérêt de ne pas inclure de commande d'enregistrement dans les scripts).
Certains préfèrent avoir plein de petits scripts spécialisés et créer un script qui exécute les "petits" scripts voulus; d'autres préfèrent un "grand" script dans lequel ils activent/désactivent certaines commandes en fonction des besoins. Chacun sa méthode de travail, y compris les combinaisons intermédiaires entre ces deux extrêmes, je me garderai bien de trancher car c'est vraiment affaire de goûts personnels !


Ajout - pour les heureux possesseurs de Photoshop CS2
Cette version du logiciel comprend une fonction de script/traitement par lots à la fois simplifiée et performante que l'on trouve sous File > Scripts > Image Processor (Fichier > Scripts > Processeur d'images). Je pense que vous en comprendrez vite le fonctionnement et apprécierez les fonctions d'automatisation qu'elle permet sans qu'il soit besoin d'en faire un tutoriel! (c'est bien, ça va me faire des vacances).


Gérard Desroches



Sommaire